Pourquoi j'ai signé la motion de censure des gauches

Romain Joron Pourquoi j'ai signé la motion de censure des gauches

En engageant la responsabilité du Gouvernement sur le projet de loi Travail, Manuel Valls a fait preuve d'un mépris caractérisé à l'égard des parlementaires dont je fais partie.

En effet, alors même que ce projet de loi a fait l'objet d'un mouvement social de grande ampleur à travers tout le pays pour demander son retrait, le Premier Ministre a choisi de museler les représentants de la Nation que nous sommes en utilisant l'article 49-3 de la constitution avant même que l'on ait pu débattre du contenu de ce projet en séance.

Ainsi, c'est en conscience que j'ai choisi de signer la motion de censure des gauches et des écologistes. Malgré les initiatives prises par les parlementaires de gauche, cette motion a manqué de 2 signatures pour pouvoir être déposée et j'en suis déçu.
Avec 56 signataires, nous envoyons un signal fort au Gouvernement et au Président de la République. Nous marquons notre refus d'être résignés et notre volonté de continuer jusqu'au bout à nous battre pour que les valeurs de la Gauche ne soient pas ainsi bafouées.

C'est donc pour cette raison et pour rester en cohérence avec mes combats politiques et mes convictions que je ne voterai pas, cet après-midi, la motion de censure déposée par la droite.

Je ne peux pas me résoudre à associer mon vote à une motion déposée par un groupe politique qui réclame plus de libéralisation du marché du travail et dont les candidats déclarés à la présidentielle de 2017 portent tous des propositions libérales qui visent à affaiblir les salarié-e-s.

Adopter cette motion c’est souscrire à cette idéologie et je m'y refuse.
Vous pouvez compter sur moi pour continuer à porter et défendre les valeurs de la Gauche.

Equipe de Romain Joron

A lire également

Close